Gestion biens
- 247 aff. -

Qui peut investir sous Girardin industriel ?

Entreprise, Lady, Femme, Fille Ce dispositif n’est pas adapté à tous types d’investisseur : un certain profil de contribuables seulement pourra profiter pleinement des avantages issus de ce type de placement. En effet, qui peut investir sous Girardin industriel ?

Cet outil d’incitation fiscale est avant tout destiné à réduire, voire gommer les impôts de celui qui y souscrit : ce dernier devra alors être fiscalement résident en France, bien que l’investissement ait lieu dans les DROM COM, les territoires d’outremer. Rappelons que la France d’outremer se décompose comme suit :

  • les départements et régions d’outremer (DROM) : Mayotte, Guyane, Martinique, Guadeloupe, La Réunion
  • les collectivités d’outremer (COM) : Saint-Martin, Saint-Barthélemy, Wallis-et-Futuna, Saint-Pierre-et-Miquelon, la Polynésie Française

Tous ces États sont concernés par le dispositif, mais certains secteurs d’activité seulement seront éligibles. Par conséquent, les investisseurs devront choisir avec soin le domaine d’activité de son entreprise partenaire par le biais de laquelle il va placer son argent en finançant l’achat d’un matériel ou d’un bien d’équipement destiné à son exploitation.

Les risques sont donc élevés, et seuls les contribuables étant plus ou moins invulnérables à ces derniers pourront investir sous Girardin industriel. Se faire préalablement conseiller par un expert est vivement recommandé avant de se lancer : vous trouverez toutes les informations y afférentes sur groupe-profina.com.

Autre point important à considérer : la loi Girardin industriel n’est réservée qu’aux contribuables à charge fiscale fortement élevée. Le but est en effet de réduire tout ou partie des impôts de ces derniers. Par conséquent, l’expert qui se charge de l’accompagnement dans ce type d’investissement se chargera d’étudier avec soin la situation fiscale de celui qui souhaite placer son argent sous ce dispositif. Il réalisera une simulation, qui pourra d’ailleurs être réalisée par l’investisseur lui-même en tenant compte du montant du placement et de celui de son imposition. Rappelons que c’est sur la base de l’argent qu’il va injecter dans le placement que sa réduction d’impôt sera calculée.